BALLET DES PLAISIRS


Dansé le 4 février 1655 au Louvre, puis les 6, 7 et 8 février.

En 25 entrées, Benserade énumère les plaisirs de la vie.
Cinq morceaux sont attribués à Lulli, dont une sarabande et l'entrée des Filous. Le compositeur y incarna un satyre, un Egyptien, un débauché et un baigneur.





La 1ère partie est relative aux plaisirs de la campagne. Au cours d'une noce, les paysans assistent à la mascarade des plaisirs champêtres : Pan sort d'une antre, escorté par des satyres. Suivent des chasseurs, des nymphes de l'Astrée et les chevaliers qui les ont ravies, quatre chevaliers de la Cour d'Amadis. Une entrée d'Egyptiens clôt cette 1ère partie.

Jamais, en de certains instants,
Nos coeurs ne furent plus contents :
Aussi depuis le temps d'Astrée,
S'est-il jamais fait une entrée
Capable d'imiter de près
Celle de Pan, dieu des forêts,
Dont l'appareil, quoique rustique,
Charma le plus mélancolique.

Loret, lettre du 13 février 1655

La 2ème partie montre les plaisirs de la ville. Des débauchés sortent d'un cabaret, les comédiens français et italiens jouent la comédie à leur façon. Un Maître instruit ses élèves. Les Joueurs, les Amoureux, les Filous, un Baigneur, un Vieillard, des Danseurs et Courtisans illustrent les plaisirs citadins.

Pan


Satyre


Retour
Sommaire